Agriline : Innover pour durer

agriline article 2014

 Grégory et Gilbert Dreyer, fortement engagés dans une démarche d’éco-conception © Michel Caumes

Accompagnée par la CCI dans sa démarche d’écoconception, la société Agriline lance son nouveau produit, le bassin pour terrasse «Kaskad».

Créée en 1991 à Burnhaupt-le-Haut/68 par Gilbert et Brigitte Dreyer, cette entreprise de vente au détail d’articles de jardinage, d’arrosage et de motoculture a continuellement évolué dans ses domaines d’activités. Ce en conservant un point commun: la spécialisation autour de l’eau et le respect de cette ressource. En concevant bassins de jardin et systèmes de récupération d’eau, Gilbert Dreyer a également développé son entreprise. 16 salariés contribuent aujourd’hui à un chiffre d’affaires avoisinant les 5 M€.

«Nous étions déjà à 20, avec un résultat de 5,7 M€, mais la crise est passée par là, avec son lot de changements: diminution des paniers moyens de nos clients, fermetures de jardineries, reprises, etc.»Une situation qui a motivé le chef d’entreprise à entamer une réflexion sur ses opportunités de développement ou de diversification. «Épaulé par les équipes de la CCI et d’Alsace Innovation, nous nous sommes engagés dans une démarche d’éco-conception.

Notre idée était d’amener la biodiversité dans les petits jardins et sur les terrasses. Au bout d’un an, nous avons concrétisé notre projet, avec un système modulable offrant la possibilité de faire entrer l’eau de pluie dans le bassin pouvant accueillir des plantes et des poissons. Le circuit d’eau que nous avons conçu permet également d’avoir un carré potager.

Grâce aux conseils de la CCI, qui nous a mis en relation avec des experts, notre projet a été soutenu par l’Ademe et la Région Alsace, et financé par la Direccte et BPI France.

Agriline a pour cela collaboré avec l’expert Econcepts spécialisé en éco-marketing et éco-innovation.   http://www.econcepts.fr/econcepts.fr/Accueil.html

Objectif export

Depuis mai, nous présentons nos deux versions du produit – le bassin «Kaskad» – aux acheteurs des centrales d’achat». La clientèle d’Agriline est composée à près de 60% de la distribution – jardineries, magasins de bricolage, animaleries, libres services agricoles, etc., mais aussi de paysagistes. Une clientèle répartie sur la France entière. L’entreprise compte également quelques clients en Italie, au Portugal, aux Pays-Bas, « mais cela représente une part infime de notre chiffre d’affaires, observe Gilbert Dreyer. C’est un segment que nous souhaitons développer. Toujours avec ce fil conducteur qui est l’eau de jardin». Et pour valoriser la marque Agriline, le dirigeant a décidé de créer une charte éthique sociale et environnementale.

Source de l’article : Point Eco F.H. www.pointecoalsace.fr

Agriline s’engage en faveur de l’environnement

agriline logo

Nous avons pris pleinement conscience des enjeux environnementaux et de la nécessaire évolution des pratiques de notre filière.

Agriline présente ses engagements à ses clients grâce à une charte éthique sociale et environnementale qui engage l’entreprise sur 5 ans d’amélioration de l’impact de ses produits.

Ses améliorations sont axées autour de 5 points :

  • ŸLe jardin vivant et la biodiversité
  • ŸLa préservation de l’eau
  • ŸLa conception et le développement produits
  • ŸLa politique fournisseur
  • ŸLa gestion interne
  • ŸLa sensibilisation et l’accompagnement des clients

Exemple d’engagement : Engagement n°6 privilégier des matériaux qui contribuent à la préservation des ressources

Notre engagement :

Privilégier des matériaux issus de matières premières renouvelables* (bois issu de forêts durablement gérées, matériaux issus de ressources agro-sourcées…) ne rentrant pas en concurrence avec l’agriculture destinée à l’alimentation humaine.
• Idéalement, intégrer des matières premières innovantes issues de la valorisation de sous produits de l’activité agricole.
• Utiliser des matériaux intégrant une proportion importante de matière recyclée et/ou facilement recyclable* en fin de vie, lorsque des matériaux issus de ressources non renouvelables sont utilisés (dérivés de la pétrochimie).
• Privilégier au maximum les produits issus du recyclage d’autres produits.

Actions déjà menées :

Développement d’un conditionnement sous forme de flacon composé à 50 % de plastique recyclé pour notre gamme de produits de traitement.
• Développement de nouveaux filtres avec masse de filtration en fibres de coco.
• Commercialisation de pots en fibres de coco facilement biodégradables dans l’eau.
• Commercialisation d’une bordure de bassin et de jardin en plastique recyclé et recyclable.

Indicateurs de réussite :

• Augmentation de la part de matériaux renouvelables utilisés dans la fabrication de nos nouveaux produits
• Amélioration des matériaux utilisés dans les produits existants.
• Mise en place d’une veille sur les composants de nos produits et leur profil environnemental.

Pour en savoir plus : consultez la charte éthique sociale et environnementale Agriline

Pré-diagnostic et positionnement en éco-conception

Stimuler l’innovation, se différencier, réduire les coûts de fabrication et de logistique, anticiper la réglementation… Faites-vous accompagner dans la construction de votre projet.

Ronan Sébilo • 06 40 25 21 90 • r.sebilo@alsace.cci.fr

Accompagnement par le dispositif d’aide ACTENA

Agriline a bénéficié d’un accompagnement en éco-conception pour le volet éco-marketing du dispositif ACTENA éco-conception.

Partenaires du dispositif :

Partenaires ACTENA éco-conception

 

 

Tagués avec : , ,
Publié dans Témoignages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>